Article sur Jerry Lee Lewis
28 Février 1985 / "Ciné Télé Revue" n°9

(archives Gérard Lautrey)
http://culturebox.francetvinfo.fr/live/musique/un-cabu-extraordinaire-209667
Fou de Jazz, fou de la Vie
CHARLIE HEBDO
https://www.google.com/maps/place/Le+Monge+Banquet+Hall/@34.1958002,-118.3877817,3a,44.9y,299.06h,82.13t/data=!3m4!1e1!3m2!1swNGC8NY00-9ss_uWyMFIfQ!2e0!4m3!3m2!1s0x80c2942b51e73cb9:0x4958dc64c9070672!4b1?hl=fr
Today...
6907 Lankershim Boulevard - North Hollywood, CA 91605
---
(Merci à Gilles Vignal pour avoir été le déclencheur dans ma collecte de ces liens)
Antidote :
Nom masculin (bas latin andidotum, du grec antidotos, donné contre)
Substance capable d’empêcher un corps d’exercer ses effets toxiques.
Remède contre un mal moral, psychologique.

Dans ce simple petit texte de maintenant, aucune grande déclaration, aucune image choc, aucun traitement médiatique bouclant et rebouclant jusqu’à la nausée, aucune maxime en vue, juste une Maxine et sa voix…


Maxine Brown, mon antidote à moi depuis le 7 janvier, mon petit rempart contre la bêtise et la sauvagerie, ma douce et teigneuse Maxine, mon élixir de pacotille… Ma Maxine de survie, ma Maxime…
Les deux cuillères de Maxine qui suivent sont à prendre sans modération…
Bises à toutes et à tous, bon traitement et mort aux cons…
François

Maxine Brown
« One In A Million »
Compositeur : Rudy Clark
Producteur : Steve Tyrell
1966
Label : Wand

Maxine Brown
« Stop »
Compositeurs : Jerry Ragovoy / Mort Shuman
Producteur et arrangeur : Mike Terry
1968
Label : Epic

(© Francois Jouin)
http://www.the-american-interest.com/2014/12/10/duanes-world/
http://saphyr-annees-60.fr/index.php?rubrique=news
Alfous "Al" Glenn Ferrier, Sr.
(August 19, 1934 - January 6, 2015)
Réouverture de bal…
(Merci à Pierre Poidevin)
---
« Toutes les croyances sont des idées chauves »
Francis Picabia
« De toutes les tyrannies qui frappent l’humanité,
la pire est la tyrannie en matière de religion. »
 Thomas Paine

Et puis le titre de Gainsbourg qui sera toujours d’utilité publique tant que les culs-bénis de toutes espèces nous pollueront la vie...
Bonne écoute et fighting spirit !
Bises
François

Serge Gainsbourg
Requiem pour un con
Mars 1968
Label : Philips
Arrangements et direction musicale : Michel Colombier 

(© Francois Jouin)
CHARLIE HEBDO
Il y a de cela quelques semaines, Jean-Yves Cadiou était désespéré de ne point avoir les paroles de "Castro Rock" de Jay Chevalier... Internet, où paraît-il tout se trouve, restait d'un parfait mutisme sur ce point et mes sollicitations auprès d'anglophiles avertis avaient toutes échouées.
Lors de ces fêtes de fin d'année 2014 dans la Blanche Albion, le beau père de la fille de Jean-Yves, un cockney pur souche, lui a décrypté les paroles. Le vide enfin comblé par l'obtention des paroles tombe au moment même où les feux de l'actualité sont braqués sur l'île de Cuba. Pas de quoi avoir le cigare, toutefois !
 rollcallblog jay chevalier
---
Down in Cuba where they raise sugarcane
Got a brand-new dance it's a crazy thing,
Named after a man by the name of Fidel,
Just stand in one spot and shake like well...

It's the Castro rock, it's the Castro rock,
If you ever go to Cuba better learn to do the Castro rock.

Now I heard about a man who said ''No siree''!
Before I do that rock I'll be hanging from a tree,
The last I heard from this brave brave man,
He was out on a limb with a tight neck band.

Now if you go to Cuba, don't want to look weird,
Better grow yourself a long long beard.
Answer ev'ry question with a yes or no,
And if they say rock, you better go, go, go

Now I heard about a man with a big bald head,
They call him 'Khru', he once said :
He's going to Cuba, gonna blow his top !
Got down there, now he's doin' the rock.

Yeah, they're rockin' in Cuba, rockin' tonight,
Ev'rybody rockin', rockin' real right,
Doin' the Castro rock, all night long,
It's a real mean dance,
Matter of fact it's the only dance in Cuba.

(NB : Khru = Khrushchev)

Merci à Noël Chainbaux pour cette complète transcription

sans oublier Gilles Vignal et "Imperial" pour leur aide
http://www.fnac.com/Los-Angeles-Nostalgie-huit-nouvelles-en-musique-de-Ry-Cooder/cp21287/w-4Ce livre est intéressant pour ces nouvelles sorties d'un monde qui n'existe plus. Nous sommes à L.A. dans le modèle Américain typique de cette époque (40/60) avec son lot de racisme, de costards à rayures des macs, de pauvreté et surtout de musique toujours prédominante. Normal c'est Ry Cooder qui écrit et peut difficilement dire qu'il ne connait pas le sujet vu qu'il l'a vécu. Pour nous, l'intérêt est de rencontrer dans une atmosphère de romans noirs (Chandler, Hammet, Chester Himes) des personnages que nous connaissons bien (John Lee Hooker, Charlie Parker, Esquerita, Collins Kids, Merle Travis etc) qui se glissent ça et là au travers des pages. Mais l'arrière fond ce sont les bouges avec toujours une ambiance Country et Chicanos que l'on ne retrouve pratiquement plus à L.A. À lire en écoutant Los Fabulocos par exemple...
(Pierre Poidevin)
http://www.musicchartsmagazine.com/buddy-hollys-peggy-sue-part-1-and-part-2-an-audio-interview-just-for-you-brought-to-you-by-music-charts-magazine/
Merci à Jacques "Rockin'Boy" Dufour.
Jacques est animateur sur Lyon 1ère www.lyonpremiere.info, chroniqueur dans "Country Web Bulletin" ainsi que dans "Le CRI du Coyote" !…
---
http://www.peggysueonline.com/
(photos © Jean-Yves Cadiou)
Dans la Rotonde du Hall of Fame, cent vingt "membres" sont représentés sur des plaques de bronze avec les dates et les bios le long d'un mur circulaire surmonté des mots "Will the Circle Be Unbroken". Les premiers intronisés étaient Jimmie Rodgers, Fred Rose et Hank Williams en 1961. L'élection au Hall of Fame est exclusivement la prérogative de la Country Music Association. Les nouveaux membres, élus chaque année par un jury anonyme de leaders de l'industrie choisis par la CMA, sont officiellement intronisés lors d'une cérémonie annuelle.
(commentaire trouvé par hasard sur le web)
"They disgrace country music by putting non country music artists in the hall. Taylor Swift, Brad Paisley, Keith Urban, and Miranda Lambert do not deserve to be in the hall of fame they represent the dark ages of country music and the fact that they are in the hall of fame disgraces those who came before them."
Le livre Rock (Hain)aut Roll retrace l'histoire de cette épopée hennuyère du Rock and Roll des premières années 60; voyez-le en pièce jointe, clignotant au milieu d'éléments rock and roll hennuyers de cette époque. Pour la revue Song Parade de mars 1962, à côté de notre VINCE, certains ont reconnu un artiste très intéressant: JACKY DELMONE, de Mouscron (hello Daniel Ceulenaere et Martine Dursin, les phares rock and roll de ces lieux !).
Cet ouvrage regorge d'anecdotes inédites, de récits tour à tour étonnants, amusants, instructifs, poignants, de photos, pochettes de disques rares voire rarissimes, d'affiches, de tracts, de coupures de presse etc.

Des reprises insoupçonnées...dont une rarissime d'un certain titre d'Eddie Cochran, totalement inhabituel, par un groupe obscur !
Oui permettez-moi de laisser un peu de suspense ici, ce qui me permettra de me prendre pour Hitchcock en cas d'atteinte de mégalomanie incurable - elle l'est par essence ! Sérieusement, je ne saurais vous léser en vous privant du plaisir divin de la découverte !
L'auteur Luc Boriau fait évidemment un petit rétro-tour dans les grands festivals locaux en plein air de l'époque, comme Ciney ou Châtelet.
Pour vous donner une idée un peu plus précise, n'hésitez pas à cliquer ici pour visionner la courte mais éloquente séquence TV que consacra Antenne Centre TV à ce phénomène social et musical raconté par l'ami Boriau, fou de rock and roll depuis les grandes conquêtes napoléoniennes (mais heureusement exceptionnellement bien conservé, non dans du formol comme certains ex-fans vieillissants, on en connaît tous !).

Sans rire, Luc Boriau a appliqué - ce précieux volume le prouve - la devise du King: TCB - Take Care Of Business, en allant à la pêche résolument intensive aux témoignages de musiciens, comme un militant anti-écologique mais pro-Rock and Roll ! (Infos Luc Boriau luc.boriau@telenet.be. Tél. (00 32 2) 465 79 20.

(© Christian Nauwelaers)
Memphis est la ville réputée comme LE berceau du R'n'R et du Blues, mais pas que...
… ces photos ont été prises à Beale Street et dans les environs en 2009.
Vous aurez remarqué les nombreux "trophées" qui pendouillent !!!
(© Christian Cantaloube)
Le vendredi 26 décembre 2014 le Barcelona Big Band Blues s'est produit à la Jazz Cava de Terrassa deabtn plus de 130 personnes. Formé de plusieurs musiciens de la scène R&R, le Barcelona Big Band Blues beaucoup de ses membres jouent dans d'autres formations : Big Jamboree, Mambo Jambo, Los Brioles… Sans aucun doute une formation à voir sur scène, à écouter et pour danser !
Voici deux liens pour se procurer leurs disques : eltororecords - sleazyrecords
(© Francesc Josep (Dj EddieCesc)
Le cercle de nos poètes se rétrécit...
Little Jimmy Dickens, membre du Grand Ole Opry, est décédé.


musicrow.com
tennessean.com
(Merci à Robert Descombels et Patrick Peralt)
---

(archives "Imperial")

Folsom honors Johnny Cash legacy with overpass, trail
http://www.sacbee.com/community/folsom-el-dorado/article2620075.html
(Merci à Robert Descombels)
Une ultime mauvaise nouvelle de l'année ?...
Little Jimmy Dickens
un Grand petit pionnier de 94 ans a été hospitalisé.
http://www.tennessean.com/story/news/2014/12/28/little-jimmy-dickens-hospital/20980067/
(
Merci à Joël Bacheley)
extrait du journal "Le Progrès" de St-Étienne
Février 1975 (*)
(archives Alain Mallaret)
Sorti du grenier de Gérard Vendrely (qui fut un temps bassiste du Gang), ce visuel frise l'arnaque.
Année de publication ≈ 1969
(Merci à Gilles Vignal)
« Comme des milliers d’autres mecs, j’ai dit « adieu » à la cueillette du coton et à toutes ces conneries. Je suis parti dans le Nord. J’ai appris à vivre en ville. Detroit, mon Dieu, quel endroit. J’ai chanté dans les rues, traîné dans les clubs. Vous voulez un peu d’amour, un peu de douceur, vous raclez les fonds de tiroir pour vous payer une portion de nouilles sautées. Et une pinte de Thunderbird ou quelque chose de bizarre comme de l’alcool de cactus. Avec la dame, vous finissez. Il faut que ce soient des nouilles sautées, sinon la magie ne marche pas. Appuyez la dame contre une de ces énormes Pontiac -on est dans les années cinquante-,  soyez gentil, elle glissera sur l’aileron et directement dans vos bras. Que dieu bénisse les ingénieurs automobile. Ils ont donné à un gamin de la campagne une raison de chanter dans cette vieille ville. »
Wilson Pickett

(extrait du bouquin de Gerri Hirshey « Nowhere to Run » Editions Rivages Rouge)

Pas nécessaire d’ajouter quoi que ce soit de plus…
Les voitures américaines ne méritent aucun commentaire superflu…

Bonne écoute à toutes et à tous…
Bises
François

Wilson Pickett
Minnie-Skirt Minnie
Compositeurs : Lindell Hill / George Jackson / Earl Cage / Steve Cropper
1969
Label : Atlantic


"Mini-skirt Minnie, Lord have mercy
You're the baddest thing around
Mini-skirt Minnie, huh
What you're puttin' down, look-a-here
You know you wear your dresses so high
You stop the traffic when you walk by
And the way you twist and carry on, you know what?
You're gonna break up a lot of happy homes"
(© Francois Jouin)
Gérard Lautrey nous apprend un bien triste nouvelle...
"Daniel Valery est décédé d'une crise cardiaque dans la nuit du Jeudi 25 décembre à Vendredi. Je t'envoie cette photo de nous deux dans la cuisine de l'hôtel Arédien à Limoges en 1993 avant le départ des Blue Caps…"
Gérard Lautrey - Daniel Valery
---
"Daniel (Joe pour notre petite bande d’amis) était présent au tout début de notre adolescence. De 1962 à 1973 il fut celui avec lequel j’allais partager intensément tant de passions communes. Par la suite, la Vie dite "d’adultes" et ses "impératifs" tentera de nous éloigner l’un de l’autre sans jamais vraiment y parvenir. La première de ces passions et, sans doute la plus dévorante, celle qui allait tous nous réunir et faire que contre vents et marées nous serions encore en contact 50 ans plus tard sera bien entendu, le Rock 'n' Roll … Joe en était profondément épris, son amour pour ce style musical n’a jamais faibli avec une admiration inconditionnelle pour Gene Vincent. Il est d’ailleurs entré en contact avec la plupart des Blue Caps et a écrit de nombreux articles sur le sujet…
Les autres centres d’intérêt qui nous liaient, étaient le cinéma et la littérature (très souvent le Fantastique !) et, bien évidement, ce qui intéresse tous les ados, quelle que soit l’époque : les filles !…
Une adolescence et une vie de jeunes hommes sans doute bien banales diront certains ?…
Peut-être, mais Ô combien agréables et chères à nos cœurs d’adultes vieillissants.
Depuis l’annonce de la terrible nouvelle, la douleur va s’amplifiant, il me manque et va me manquer jusqu’à la fin de mes jours…
Quelque part, j’ai perdu mon double, comment allons-nous continuer ?...
Adieu mon ami, je t’aime et j’espère te retrouver un jour…"

Daniel Faure
 une photo de nous deux en 1970
http://fr.calameo.com/read/0000908043553445bb57f
dessins repris dans "Elvis Monthly Special" de 1965
(archives Gilbert Béreau)
http://fr.calameo.com/read/000090804201da43e579e
David Waddell vidéos 1 - 2 - 3 - 4
Barnstompers
vidéos 1 - 2 - 3 - 4




Jean-Pierre a vendu son bar le Tennecy, pour s'installer dans un autre quartier d'Annecy (où il y a aussi des rockeurs). De passage dans cette belle ville de Haute-Savoie, le nouvel établissement de Jean-Pierre "chez Firmin" proposait ces temps-ci une bière de Noël sur fond de bonne musique qui tourne en boucle. Quant au décor, il parle de lui-même.

(Christian Cantaloube)
 Jerry Marvin Stembridge, alias
Chip Young
est décédé à Nashville dans sa 77ème année, un mois après une opération cardiaque.
Il a fait ses débuts en 1966 lors de la session Gospel d'Elvis "How Great Thou Art"

derrière : David Briggs, Norbert Putnam, Elvis Presley, Al Pachuki, Jerry Carrigan
devant : Felton Jarvis, Chip Young, Charlie McCoy, James Burton
ultimateclassicrock
tasteofcountry
 en bas de page les rockers décédés cette année...
tennessean
(Merci à Joël Bacheley)
Une bonne nouvelle,
le célèbre RCA Studio A sauvé de la destruction.
http://www.countrystandardtime.com/news/newsitem.asp?xid=8260
(Merci à Robert Descombels)
À toutes et tous les Roll Callers...
Joyeux Noël !
 
Alors ?... ces chaussures au pied du sapin… sont-elles pleines de super cadeaux ?
---
dans les charentaises de Pierre Poidevin
Une seule photo... j'en conclues que seul Pierre Poidevin a eu des cadeaux sur le thème de la musique. Ce qui me donne l'occasion d’également annoncer que devant le peu de participation aux quiz je ne posterai plus aucun de ceux-ci.
 "Imperial" souhaite un Joyeux Noël à tous les Roll Callers avec ces deux jolies acétates !
Ces deux acétates sont curieuses car "Santa Bring My Baby" et "Blue Christmas" furent sortis sur le EP RCA EPA-4108 le 19 novembre 1957. En 1959, cet EP connu un regain de succès qui a peut-être amené RCA à envisager de sortir le deux titres en single. En tout état de cause, "Blue Christmas" ne fut sorti en simple qu'en 1964. Another mystery...