Les liens vers d'autres sites amis et les annonces de concerts sont en bas de chaque page
Le premier "Scream" (organisé par Kike), s'est déroulé à Pineda (Maresme),
le second à Rubi (Vallès Occidental).
Article du journal local annonçant cette deuxième édition du festival.
Quelques vidéos : 
Jack Baymoore & the Bandits 
The Tomahawks 
Tom Powder & the All Star Rebels
(texte et archives © Francesc Josep (Dj EddieCesc)
Screamin' Jay Hawkins s'est produit dans plusieurs villes Catalanes, dont la dernière fois à Badalona.
Article de Ramon Vendrell dans un journal local.
((texte et archive © Francesc Josep (Dj EddieCesc)
Bande annonce
Les 5 premières minutes
(Merci à Joël Bacheley)
Nous venons d'apprendre le décès de Cosimo Matassa, jeudi 11 septembre 2014. Le titre “The great architect is gone” est emprunté à Dave Bartholomew et reflète à la perfection l’œuvre de Cosimo Matassa qui naquit, fils unique, le 13 avril 1926, à la Nouvelle Orléans. L’absence de studio d’enregistrement professionnel à la Nouvelle Orléans l’amène, en 1945, à en installer un dans l’arrière-boutique du magasin familial, malgré le manque de maisons de disques locales susceptibles de l’utiliser. Tout comme Sam Phillips, il misait également sur la clientèle des particuliers, sur des événements (mariages, communions, banquets, poèmes pour la fête des mères) pouvant faire l’objet d’un enregistrement sur acétate et sur les chanteurs locaux souhaitant enregistrer des maquettes. Jusqu’alors, les enregistrements professionnels étaient souvent faits dans des hôtels, des stations de radio ou des magasins de disques selon les besoins des talent-scouts et des marques... Le reste appartient à l'histoire.
Cosimo, qui ne manquait pas d’humour, répondit, lors d’une interview de 2007 où il était qualifié de pionnier : “Un pionnier ? C’est un type qui a plein de flèches d’indiens plantées dans le derrière !”


Le 24 septembre 2010, le studio de North Rampart Street a été désigné Historic Rock and Roll Landmark par le Rock and Roll Hall of Fame de Cleveland en présence de Dave Bartholomew.
 photos © Jean-Yves Cadiou
Du 8 au 13 novembre 2010, le Rock and Roll Hall of Fame pour sa quinzième célébration annuelle des American Music Masters, honora Fats Domino et Dave Bartholomew en donnant pour titre à l’événement “Walking To New Orleans - The Music of Fats Domino and Dave Bartholomew”. Dave déclara : “C’est une grande sensation et un honneur d’être reconnu à mon âge. A bientôt 90 ans, je réfléchis à ma carrière et je pense à ceux qui nous ont précédé et à ceux qui ont suivi nos pas. Nous avons fait un sacré bout de chemin et je remercie le Rock and Roll Hall of Fame d’avoir reconnu notre place dans l’histoire de la musique”. Si Fats Domino ne put pas venir, il y avait Cosimo Matassa, Herb Hardesty, Billy Diamond, Lloyd Price, The Dixie Cups, Dr Ike, John Broven et Rick Coleman qui a écrit “Blue Monday”, la biographie indispensable et définitive de Fats Domino.
S’il existe un Sun sound créé par Sam Phillips à Memphis, Cosimo est le géniteur du New Orleans sound et leur œuvre peut être considérée à égalité. Tous deux (avec Jack Clement pour le premier et Dave Bartholomew pour le second) furent des créateurs de génie, qui permirent à des styles musicaux régionaux et à des artistes locaux de devenir des valeurs internationales. Sam et Cosimo composent les deux faces différentes et complémentaires d’un même simple nommé… Rock and Roll ! Une musique qui changea notre univers !
(archives et texte © "Imperial". Remerciements à Bruno Sendrier et Phil Bourdin pour le lien sur The Cosimo Matassa story)
Dave Bartholomew et Fats Domino
(archives Gilbert Béreau)

Boyhood house
Museums
Dyess
(Merci à Joël Bacheley)
http://www.fastcompany.com/3035688/the-recommender/youll-never-be-as-cool-as-johnny-cash-but-you-can-own-his-rolls-royce#1
(Merci à Joël Bacheley)
http://www.bluesblastmagazine.com/bbmas/vote/index.php
Dans la ville de Terrassa (Catalogne) eut lieu dans ces dernières années un festival nommé Mr Banjo.
Lors des trois éditions, si je me souviens bien, les artistes nord-américains qui s'y sont produits furent Sleepy LaBeef, Wanda Jackson, Hank Thompson, etc.
 
 Articles publiés dans les journaux de la ville.
Je me dois de saluer Toni qui a été le promoteur de ces festivals et le propriétaire du Nashville Country Club, un endroit où non seulement j'ai organisé moi même des concerts de R&R, mais aussi l'un des DJ's de quelques soirées de ce formidable endroit.
(textes et archives © Francesc Josep (Dj EddieCesc)
http://www.danceranch.com/VIDEO/Wreck-Of-Old-97.wmv
La première fois que Sleepy LaBeef a joué en Catalogne c'était dans la petite ville de Matadepera (Valles Occidental) à la fin des années 70's.
LaBeef a vécu un temps avec sa femme près de La Pineda de Salou (Tarragone) et s'est produit de nombreuses fois à la télévision dans le cadre de programmes musicaux. Il est ici accompagné par des Rockers/Teds (Loquillo) de la première génération de Barcelone. Certains sont encore bien accrochés au R&R 50s', d'autres non.
Publicité dans le Diari de Terrassa pour son concert au Nashville Country Club.
Avec des fans au Screamin' Festival de 2010
(textes et archives © Francesc Josep (Dj EddieCesc)
Moto de Buddy Holly et
souvenirs sur Waylon Jennings...
tout est à vendre !…
www.cycleworld.com/
www.guernseys.com/
www.invaluable.com/
remember ?...

(Merci à Joël Bacheley)
http://noisey.vice.com/fr/blog/daniel-jeanrenaud-rock-star-camden-metro 
+ + +
(Merci à Pierre Poidevin)
Page extraite de la revue anglaise "Picturegoer" du 21 Juillet 1956
(archives Joël Bacheley)
Affiche du festival de 1992
Le festival de Balaguer (Lleida) date d'avant le Screamin' Festival, le Barcelona Hayride et même le High Rockabilly Festival.
À cette époque, l'organisation des seuls concerts et festivals de R&R 50's en Catalogne étaient dûs à Alfons Cito de Welcome Records et le "Friends R&R Club" (FJCC) avec l'aide et le support de la mairie de la ville de Balaguer.
Ronnie Dawson quelques heures avant son concert dans les rues de Balaguer en compagnie de Eddie Cesc (au centre) et d'un fan américain
 Article publié dans le "Diari de Terrassa" qui relate sont décès en septembre 2003.
(textes et archives Francesc Josep / Dj EddieCesc)
Theodore DeLano Riedel
7 June 1937 - 4 september 2014
 
a.k.a. Teddy Redell, he died after a second heart attack
rockabilly.nl/
teddyriedel.com
(Merci à Phil Bourdin)
http://takemetotheriver.livingfilm.com/
(Merci à "Imperial")
In memory of Janis Darlene Martin

Clayton Perkins, Janis Martin, Carl Perkins, Jay Perkins
rollcallblog.blogspot.fr
wikipedia.org

(Merci à Gilles Vignal)
Le 17 avril 1985 au Parc d'Atracciones de Montjuïc (Barcelone), s'est déroulé l'un des plus grands événements pour les amateurs de musique country et rock and roll. Du jamais vu en Catalogne jusque-là. 
Malheureusement, la nuit s'est mal terminée, une centaine de jeunes Rockers et Teds ayant quelques problèmes avec des membres de l'organisation et de la sécurité.
Les médias publiés quelques jours plus tard en font état et encore aujourd'hui, dans les milieux R&R de Barcelone et d'autres villes Catalanes, on reparle de cette nuit.

Il existe un DVD de ce festival.

(textes et archives Francesc Josep / Dj EddieCesc)

Carte postale du navet "Blue Hawaii" avec Elvis Presley
(en vente sur Ebay et repérée par Pierre Poidevin)
Merci à Christian Nauwelaers et Thierry Liesenfeld
(© photo 10 mai 2003 / Bagnolet © Bruno Marie)

---
From some UK friends know as The Woodies ...
Sad to hear of the passing on 29th august 2014 of Bobby Woodman aka Bobby Clarke. He was born in Coventry on 13th June 1940, and took up drums as a teenager. In his early days he played with Vince Eager, and later formed the Beat Boys with Big Jim Sullivan. The Beat Boys worked with Billy Fury and, as the Wildcats, with Marty Wilde, recording 3 titles with him.
In 1960 he became a member of Vince Taylor's Playboys, an association which lasted on and off until 1974; in between working with Johnny Halliday’s Golden Stars.
He spent a short while in the USA where he worked with several big names including Frank Zappa.  At various times he had his own bands, The Bobby Woodman Noise and the Bobby Clarke Noise and he was a member of Bodast. His most recent recording was in 2004.
(Thanks to "Imperial")
https://www.flickr.com/
http://rollcallblog.blogspot.fr/
Kevin Buckley...
 ... avec le violoniste Oliver Leclerc
Brian Flynn...
et Brent Flynn du groupe américain Flynnville Train
29 août 2014 / Village des jeux mondiaux équestres, Caen
(© Bruno Marie)
Le mardi 11 novembre 1975, dans le cadre du Festival de Jazz de la capitale Catalane, Barcelone, l'association Hot Club Barcelona organisa au Palau de la Música Catalana avec l'aide de la ville de Barcelone, la venue d’un certain nombre d'artistes américains tels que Screamin’ Jay Hawkins, Billy Boy Arnold, Johnny "Guitar" Watson, etc. Cette annonce parue dans le journal La Vanguardia le même jour, prouve (malgré l'erreur typographique sur le prénom !) que la tête d’affiche fut Bo Diddley.
Extraites d’une revue de l’époque, deux des très rares photos de Bo Diddley sur la scène du Palau de la Música Catalana
Le concert fut enregistré par la télé et je crois aussi par la radio. Beaucoup de gens ignorent que ce pionnier du Rock and Roll était venu jouer à Barcelone cette année. Bo Diddley s’est produit au moins deux autres fois à Barcelone, tout comme Screamin’ Jay Hawkins et d’autres artistes américains.
(texte et archives Francesc Josep (Dj EddieCesc)
http://www.rollingstone.com/music/news/buddy-holly-songs-get-country-spin-on-new-tribute-album-20140819
(Merci à Alain Fournier)
Gene Vincent backed by The Puppets
1965 / The Rainbow Theatre, South Pier, Blackpool, UK
(
extracted from a great site http://www.desoreilly.com/)
http://fr.calameo.com/read/00009080499456522b848
(archives "Imperial")
Quiz
who's in this US navy suit ?...
-
Peut-être que les non-anglophiles n'ont pas compris la question ?... alors voici la traduction :
qui est dans cet uniforme de la marine américaine ?

Merci à la foule habituelle de participants (3 !)
Le rigolard et joufflu bambin est Dickie Harrell. Celui là même qui allait devenir le batteur des Blue Caps de Gene Vincent.

(Thanks to Gilles Vignal)